Tag "Forêt"

19 décembre 2012  |  2 Commentaires  |  

L’arrivée du solstrice d’hiver, entre le 20 et 22 décembre, sonne définitivement le glas de l’automne. Les ambiances brumeuses et colorées qui animaient les grandes futaies laissent désormais la place aux ambiances froides où la nature  endormie  se prépare aux futurs assauts de l’hiver.

13 décembre 2012  |  5 Commentaires  |  

L’hiver est une période propice pour photographier de nombreuses espèces d’oiseaux mais aussi les écureuils à proximité des mangeoires. Le choix des perchoirs s’avère alors primordial dans la composition de l’image pour ainsi tenter de mettre en valeur le sujet … comme ici avec ces vieux arbres recouverts de champignons polypores.

3 décembre 2012  |  Aucun commentaire  |  

Le pic épeiche (Dendrocopos major) est le piciforme le plus répandu de nos forêts et du bocage. Le plus souvent accroché aux arbres avec ses griffes puissantes, avec son bec robuste et sa longue langue, il recherche les petits insectes cachés sous les écorces des arbres morts. L’hiver avec la raréfaction des proies, il ne dédaigne pas se nourrir de graines lui apportant ainsi les réserves énergétiques indispensables pour surmonter les périodes de gel.

26 novembre 2012  |  1 Commentaire  |  

L’écureuil roux (Sciurus vulgaris) est un petit rongeur qui vit principalement en forêt mais aussi dans le bocage si le réseau de haies est bien conservé. Véritable voltigeur et acrobate, il sillonne son territoire sautant de branche en branche. L’automne est une période primordiale pour sa survie hivernale. L’abondance de fruits (châtaigne, noix et noisette) permet à l’écureuil de constituer des réserves qu’il enterre en prévision des futurs périodes de disette. Faut il encore qu’il les retrouve !

14 novembre 2012  |  1 Commentaire  |  

Le géotrupe communément appelé bousier est un coléoptère  coprophage qui se nourrit de matière en décomposition … faeces, champignons mais aussi de cadavres de divers animaux. Il enfouit la matière dans des terriers pour se nourrir ainsi que ses larves. En forêt, il est commun de voir des amas de géotrupes à proximité de faeces probablement attirés par les odeurs. Cet insecte participe ainsi activement au cycle de la matière organique en enrichissant les sols.