Tag "Amphibiens"

15 mai 2018  |  Aucun commentaire  |  

Les mares sont des foyers de biodiversité … des biotopes et des éléments paysagers indispensables au fonctionnement des écosystèmes. Parfois comblées alors que ces espaces naturels sont strictement protégés, les mares qu’elles, soient naturelles ou d’origine anthropique,  participent à la régulation des eaux de pluie en limitant le ruissellement et ainsi l’érosion des sols.

Au printemps, la mare grouille de vie avec de nombreux insectes et amphibiens qui viennent s’y reproduire.  Les grenouilles vertes et rieuses participent activement à cette effervescence. Territoriaux les mâles se battent pour convoiter les meilleures places de chant ici des ronds de renoncules aquatiques. Cette sérénade  attire  les femelles pour y déposer leurs oeufs.

 

grenouille rieuse

Chaque année, dès la fin février en forêt, l’heure des amours des grenouilles rousses (Rana temporaria) a sonné. Pendant seulement quelques jours, les grenouilles se rassemblent en grand nombre dans les petites mares forestières. Cette reproduction est qualifiée de brève et explosive ! Les couples se forment, le mâle agrippé à la femelle par les aisselles. La lutte pour perpétuer ses gènes est souvent rude et plusieurs mâles convoitent régulièrement une même femelle.  Les mâles du crapaud commun qui vont d’ici quelques jours également débuter leur reproduction  peuvent également s’inviter dans les ébats amoureux des grenouilles rousses … évidemment sans succès !

Une fois la ponte réalisée, les protagonistes regagnent la litière forestière pour y vivre une vie discrète durant tout le reste de l’année.

Grenouille rousse 4

Grenouille rousse 5

Grenouille rousse 6

Grenouille rousse 7

Grenouille rousse 8

Grenouille rousse 9

Grenouille rousse 10

Grenouille rousse 11

30 mars 2016  |  1 Commentaire  |  

Le triton palmé (Lissotriton helveticus) est le plus petit de nos tritons et probablement également le plus répandu. Cet urodèle se rencontre surtout dans les habitats forestières et de landes. Comme la plupart des tritons, le palmé passe l’hiver sur la terre ferme caché dans le sol ou sous des souches même si certains individus peuvent également hiverner sous l’eau.

En fin d’hiver, lors des nuits humides et douces, les tritons regagnent les mares, étangs voir même des ornières forestières pour se reproduire. Les mâles sillonnent alors les points d’eau à la recherche d’une femelle. La parade nuptiale est assez spectaculaire et complexe. Le mâle effectue alors une sorte de danse pour séduire la femelle. En suspension dans l’eau avec les pattes postérieures palmées, il tourne autour de la femelle en effectuant des mouvements avec sa queue. Il n’y a pas de contact direct avec le partenaire et cette parade permet de libérer des phéromones sexuelles.

Lors de l’accouplement, le mâle dépose une capsule dans le cloaque de la femelle appelée spermatophore  qui contient les spermatozoïdes. La femelle déposera ensuite les œufs fécondés un à un sur la végétation.

Toutes ces images subaquatiques ont été réalisées en milieu naturel avec des tritons libres sans utilisation d’aquarium.

triton palme 1

triton palme 2

triton palme 3

triton palme 4

triton palme 5

23 mai 2014  |  2 Commentaires  |  

Le temps des amours des grenouilles vertes est arrivé !  Rassemblées au cœur des renoncules aquatiques, les grenouilles marquent activement leur territoire … la promiscuité donne lieu   à des altercations, des joutes et également des sauts pour conquérir les faveurs de ces dames !

Grenouille verte saut 2

Grenouille verte saut 1

8 mars 2013  |  Aucun commentaire  |  

Chaque année, vers le mois de mars, les grenouilles rousses se ruent en masse vers les mares pour se reproduire dans une frénésie étonnante. La reproduction de la grenouille rousse est qualifiée d’explosive et ne dure que 2 à 3 jours seulement … Vous trouverez la suite de ce reportage dans le dernier numéro du magazine Image & Nature N°59.

  • Page 1 of 2
  • 1
  • 2
  • >