Tag "Parus major"

8 décembre 2017  |  Aucun commentaire  |  

Avec l’automne et ses couleurs chatoyantes, les mésanges redeviennent  grégaires et se rassemblent en bandes larges de plusieurs espèces pour explorer et exploiter la ressource alimentaire … Cette stratégie leur permet d’accroitre leur chance de survie en coopérant pour trouver de la nourriture tout en s’assurant une plus grande protection envers les prédateurs comme l’épervier d’Europe.  On peut ainsi trouver les mésanges bleues, charbonnières et nonnettes vagabonder ensemble sur leur territoire.

 

mesange eau4

 

mesange eau3

 

mesange eau1

 

mesange eau7

 

mesange eau6

 

mesange eau5

 

mesange eau2

 

20 janvier 2016  |  5 Commentaires  |  

Enfin l’hiver est au rendez-vous ! La vague de neige qui s’est abattu sur l’Ouest de la France fut synonyme d’une intense activité chez les oiseaux … pendant plusieurs heures, ce fut un incessant bal aérien …

Pendant les intempéries, la recherche de nourriture est une question de survie. Il faut sans cesse s’alimenter pour compenser les importantes pertes énergétiques et emmagasiner des forces pour le repos nocturne. Les mésanges vivent souvent en bande l’hiver  sillonnant les bois et haies à la recherche de nourriture. Cette étroite collaboration permet ainsi d’optimiser les chances de survie face aux basses températures  et aux prédateurs.

Mesange 4

Mesange 1

Mesange 3

Mesange 2

21 mars 2014  |  1 Commentaire  |  

L’arrivée soudaine du printemps s’accompagne des prémices de la reproduction … un véritable concert dans le bois au petit matin. Les sittelles torchepots (Sitta europaea) maçonne l’entrée de la futur cavité de nidification tandis que les couples de mésanges charbonnières (Parus major) paradent  activement sur leur perchoir. Les courses poursuites sont nombreuses et les mésanges, grégaires l’hiver, redeviennent territoriales.

Sittelle torchepot 1

mesange charbonniere 3

14 mars 2013  |  Aucun commentaire  |  

La mésange charbonnière (Parus major) est un petit passereau typique des milieux forestiers mixtes même si elle se rencontre également dans le bocage et les jardins. Cavernicole, elle niche principalement dans d’anciennes cavités d’arbres. En cet fin d’hiver, la mésange charbonnière se pare de son plus beau plumage nuptial avec son masque blanc et noir et un ventre jaune muni d’une bande noire centrale.