8 novembre 2017  |  Aucun commentaire  |  

La loutre d’Europe (Lutra lutra) est difficilement observable en France à cause de sa raréfaction même si ses populations se développent depuis quelques années mais surtout car elle a des mœurs nocturnes.

En Ecosse, la loutre d’Europe demeure plus facile à observer notamment sur les côtes des Hybrides intérieures. La loutre est un carnivore, un redoutable pêcheur de divers poissons et crustacés. Une silhouette longiligne, des mâchoires puissantes et une fourrure parfaitement adaptée au milieu aquatique. C’est à mi-marée qu’il est le plus facile de l’observer. Lors de ses séances de pêches, elle n’hésite pas à venir dépecer sa proie sur les rochers du rivage.

 

loutre 8

 

loutre 6

 

loutre 5

 

loutre 4

 

loutre 3

 

loutre 7

 

loutre 1

 

 

27 octobre 2017  |  Aucun commentaire  |  

cerf ecosse 2017_1

 

Située en Ecosse dans l’archipel des Hébrides intérieures, l’île Jura est certes réputée pour son excellent whisky mais également sa très belle population de cerfs élaphes. Jura accueille une populations d’environ 6000 animaux pour une superficie de  368 km². On peut observer là bas le cerf dans son habitat originel puisque le cerf est avant tout un cervidé de plaine.

Certes les cerfs sont moins massifs que chez nous en France mais ils sont ainsi parfaitement adaptés à ce paysage composé de monts et vallées avec des tourbières omniprésentes.

Se rendre sur Jura permet d’observer des comportements sauvages difficiles à voir chez nous dans nos forêts domaniales. Une destination à réaliser pour tous les amoureux du cerf ! 

 

cerf ecosse 2017_2

 

cerf ecosse 2017_3

 

cerf ecosse 2017_4

 

cerf ecosse 2017_5

 

cerf ecosse 2017_6

 

cerf ecosse 2017_7

 

cerf ecosse 2017_8

 

cerf ecosse 2017_9

 

cerf ecosse 2017_10

 

cerf ecosse 2017_11

 

cerf ecosse 2017_12

 

cerf ecosse 2017_13

 

cerf ecosse 2017_14

 

cerf ecosse 2017_15

 

cerf ecosse 2017_16

 

 

 

 

 

16 octobre 2017  |  Aucun commentaire  |  

22 minutes … c’est le temps qu’aura duré cette confrontation pour accéder au pouvoir de cette place de brame de l’ile Jura en Ecosse. Le secteur était convoité par deux cerfs qui possédaient chacun une harde de biches … le  massif 7 cors de la prairie et le gracieux 12 cors de la vallée tourbeuse voisine. Mais visiblement ce partage du pouvoir de convenait plus aux deux protagonistes !

 

combat cerf1

 

combat cerf3

 

combat cerf2

 

Ce combat s’est accompli en deux phases. Après s’être approché un peu trop près de la harde du 7 cors, le 12 lança les hostilités. Cette première joute dura 18 minutes durant laquelle le gros 7 fera trois tentatives de déstabilisation de son adversaire. Des esquives du 12 pour revenir au combat front contre front. A l’issue de cette séquence, les deux cerfs se séparent totalement épuisés pour retrouver leur harde. Le 12 en profita alors pour aller se souiller et ainsi probablement tenter de se rafraichir. Difficile de définir le vainqueur de cette bataille même si le 7 semblait avoir pris un léger avantage.

 

combat cerf6

 

combat cerf4

 

combat cerf5

 

La place de brame retrouvait son calme même si les deux cerfs bramaient quasi continuellement aux deux extrémités de la prairie. Puis 20 minutes plus tard, encore essoufflé, la langue pendante … le gros 7 voulait à nouveau en découdre. Après une confrontation de regards, les deux cerfs reprenaient le champ de bataille. Mais cette fois ci la lutte tourna court et, 4 minutes après le début, le 7 prenait la fuite probablement trop épuisé par la longue et épuisante première joute.

 

combat cerf7

 

Un grand moment naturaliste pour un passionné du cerf !

 

6 septembre 2017  |  2 Commentaires  |  

En cette fin d’été, les giboulées provoquent l’apparition de brumes en soirée.  Les biches accompagnées de leur faon pâturent encore paisiblement dans la grande prairie. Les faons profitent de ces derniers instants de quiétude pour téter leur mère et s’initier à des jeux amoureux.  Les premiers jeunes cerfs se rapprochent des biches. C’est le temps de l’initiation  aux prémices de la reproduction …  Encore discrets, les grands mâles ne sont pourtant pas loin et des premiers raires retentissent dans la vallée.  Bientôt, les jeunes cerfs devront laisser leur place … le grand bal annuel va débuter …

 

brame 20171

 

brame 20172

 

brame 20173

brame 20174

28 août 2017  |  Aucun commentaire  |  

Furtif et d’une extrême agilité en vol, le gobemouche gris est un infatigable chasseur d’insectes. Souvent perché à observer sur un arbre, une clôture …  il surveille les petits insectes volants avant  de bondir sur sa proie sans lui laisser aucune chance! Le gobemouche gris est une espèce commune qui se rencontre aisément dans les jardins, les parcs, le bocage. Il s’agit d’une espèce migratrice et les individus passent l’hiver en Afrique au sud du Sahel.

 

gobemouche2

 

gobemouche1