21 juin 2017  |  1 Commentaire  |  

Le mois de juin est toujours une période hautement favorable pour observer le renard roux (Vulpes vulpes) … après la coupe des prairies à foin, le renard s’aventure à découvert pour venir récolter les micro-mammifères et autres petits animaux morts lors de la fauche … un fossoyeur utile pour la nature.

Rappelons ici le rôle clé du renard dans l’équilibre écologique de la nature puisqu’il constitue un acteur essentiel dans la régulation des micro-mammifères notamment … un acteur clé et surtout un allié pour l’agriculture ! Il faudra bien un jour que les mentalités évoluent et qu’on retire le renard de la liste des espèces nuisibles … d’ailleurs peut on considérer une espèce comme nuisible dans la nature ?

Aucune espèce locale ne devrait être considérée comme nuisible car cette notion n’est liée qu’à des intérêts purement humains économiques et non à des considérations écologiques. Les seules espèces pouvant à mon sens être classées comme nuisibles sont les espèces invasives car leur introduction (volontaire ou involontaire par l’Homme)  dans un nouvel écosystème vient rompre le fragile équilibre  de l’écosystème.

A ce sujet, une précision importante concernant une autre espèce, le loup. On entend parler parfois d’introduction du loup notamment par des journalistes … une grave erreur ! Le retour du loup en France est un processus naturel de re-colonisation des espaces naturels et en aucun cas lié à un processus d’ introduction !

renard foin6

renard foin5

renard foin4

renard foin1

renard foin2

renard foin3

 

14 juin 2017  |  1 Commentaire  |  

Le pic vert (Picus viridis) est un des plus grand pic de nos régions après évidemment le pic noir. Il affectionne particulièrement les milieux forestiers avec des ouvertures même si on peut également le rencontrer dans le bocage. Comme tous les picidés, le pic vert est une espèce cavernicole à savoir qu’il niche dans des cavités qu’il creuse lui même dans les arbres.

Le pic vert nourrit ses jeunes par un processus de régurgitation de la nourriture contrairement au pic épeiche par exemple qui ramène aux jeunes des insectes.

pic vert2

pic vert3

Au moment de la fin de l’élevage des jeunes, pour inciter les jeunes à quitter le nid, l’adulte s’approche du nid comme s’il allait nourrir le jeune. Puis il s’éloigne de quelques centimètres. L’appel de la nourriture est alors  trop fort pour le jeune qui finit par sortir du trou pour rejoindre le tronc et une branche voisine. Une sortie périlleuse donc puisque le jeune ne sait pas encore totalement voler !

 Les parents s’occuperont encore pendant quelques jours des jeunes avant leur émancipation définitive.

pic vert4

pic vert5

pic vert6

pic vert7

30 mai 2017  |  Aucun commentaire  |  

Dès début mai, les premiers mâles de pie grièche écorcheur reviennent dans le bocage pour prendre possession de leur roncier. Les mâles marquent alors leur territoire et chante pour attirer une femelle. Ce n’est que quelques jours plus tard que les femelles arrivent de leur long périple migratoire d’Afrique. Le mâle offre alors à la femelle sa plus belle parade nuptiale … une véritable danse ! Ce comportement dure très peu de temps et s’accompagne aussi d’offrande de proies à la femelle. Le couple s’active ensuite très rapidement à la finition du nid préalablement débuté par le mâle avant de débuter la nidification.

Cela faisait plusieurs année que je recherchais à observer et photographier cette scène naturaliste. Certes les images ne sont pas esthétique mais c’est aussi et surtout cela la photographie nature.

pie grieche 01

pie grieche 02

pie grieche 03

pie grieche 04

22 mai 2017  |  1 Commentaire  |  

Depuis maintenant plus de trois semaines, la femelle se fait plus discrète … c’est le temps de la couvaison ! Les jeunes devraient naitre d’ici peu. Durant cette période, le mâle se charge de nourrir la femelle. Environ toutes les heures et demi, le mâle revient de chasse pour apporter une proie à la femelle … un campagnol, un grillon, un reptile …  Le passage de proie est très furtif et la femelle préfère ensuite rester seule pour dépecer et ingurgiter la proie.

Faucon crecerelle 9

Faucon crecerelle 11

Faucon crecerelle 8

Faucon crecerelle 10

10 mai 2017  |  1 Commentaire  |  

Quel plaisir de croiser le chemin d’une portée de renardeaux, de partager  quelques moments d’intimité avec ce petit canidé !  Une belle grande famille avec six jeunes qui passent leur temps à jouer, se chamailler … pour eux, c’est encore le temps de l’insouciance !

Nul besoin de rappeler que le renard ne mérite en aucun cas sa mauvaise réputation et encore moins le statut d’espèce nuisible. Aucune espèce n’est nuisible dans la nature mais l’Homme en a malheureusement décidé autrement. Un renard adulte peut consommer jusqu’à 6000 micromammifères par an et de ce fait devrait être plutôt considéré comme un agent biologique naturel de contrôle comme peut l’être la coccinelle avec les pucerons.

Autre point qui a toute son importance à mes yeux … comment peut-on encore à notre époque moderne déterrer des jeunes sans défense pour les tuer sauvagement …

renard roux 2

renard roux 4

renard roux 5

renard roux 3

renard roux 1