octobre 2016

21 octobre 2016  |  3 Commentaires  |  

C’est avec plaisir que je partage avec vous cette image de crapaud commun finaliste lors de l’édition 2016 du BBC Wildlife photographer of the year à Londres (catégorie Amphibiens, reptiles et poissons).

http://www.nhm.ac.uk/visit/wpy/gallery/2016/adult.html

Vous retrouverez également cette image subaquatique dans mon ouvrage « Bocage, coeur de Sarthe » parmi les 140 images du livre dont quelques autres images subaquatiques.

http://christophesalin.com/livre/

 

csalin-bbc2016

13 octobre 2016  |  2 Commentaires  |  

Quel plus beau plaisir naturaliste que de pouvoir retrouver un cerf une année sur l’autre. Ce cerf à la tête bizarde est surnommé le sabre. Un de ses bois est uniquement constitué d’une perche avec à la base un petit andouiller de massacre. Cette anomalie de croissance du bois vient d’une blessure à une de ses pattes postérieures. Il défendait bien sa place de brame mais présentait tout de même un désavantage je pense lors d’un éventuel combat avec des appuis réduis. La saison du brame est rude pour les cerfs et entre deux visites, sa harde est passée de 3 biches à une seule biche.

brame-cerf-sabre-1

brame-cerf-sabre

6 octobre 2016  |  4 Commentaires  |  

A l’occasion du festival Emotion’Ailes à Namur en Belgique, mon image « les ailes déployées» qui représente un pic épeiche vient d’obtenir le premier prix du concours dans la catégorie « pris sur le vif ».

Cette image a été réalisée au gîte La Cassine dans un de nos affûts des stages de Photo Nature

Vous pourrez également retrouvez cette image dans mon ouvrage « Bocage, Cœur de Sarthe »

http://christophesalin.com/livre/

 

pic-epeiche-aves-2016

 

5 octobre 2016  |  1 Commentaire  |  

13020227 ROUX COUV

Sortie fin octobre 2016

 

« Bocage, Cœur de Sarthe » nous dévoile au travers de 140 images originales à la fois naturalistes et esthétiques la biodiversité du bocage. Ce premier ouvrage est le fruit de ma passion pour la nature,  de dix ans de prises de vues pour mettre en valeur les paysages, la faune et la flore du bocage. Biologiste de formation, les 160 pages de l’ouvrage sont accompagnées de textes informatifs et vulgarisés pour  vous sensibiliser à la protection de ce patrimoine naturel d’exception. La portée de ce livre dépasse les frontières du département de la Sarthe puisque j’y aborde la biodiversité de différents écosystèmes qu’on retrouve dans de nombreuses campagnes françaises (les haies, les prairies, les bosquets & Boqueteaux, les mares, les habitations, les plaines agricoles).

j’espère que vous aurez autant de plaisir à parcourir ce livre que j’en ai eu à le réaliser …. belle promenade dans le bocage !

 

Caractéristiques du livre

Tirage limité

Edition : auto-édition

Format couverture rigide: 30 x 22  cm

Intérieur: 160 pages sur papier 170g

Poids approximatif : 1.4 kg

 

Tarif : 38 euros (remise en main propre)

 

Envoi postal : frais de port vers la France : 7 euros

Vers l’étranger : veuillez me consulter

Tarif de lancement jusqu’à fin année 2016 pour les envois par la poste soit

 

42 euros  (-50 % sur les frais de port )

 

Commande du livre

Si vous souhaitez recevoir cet ouvrage avec une dédicace personnalisée(*), veuillez m’envoyer votre règlement à l’adresse suivante : Christophe Salin – Chef Raison – 72560 Changé – France

(*) : Veuillez indiquer votre nom et adresse dans votre courrier

Pour tous renseignements : info@christophesalin.com et tél: 0648332433

3 octobre 2016  |  2 Commentaires  |  

Les lumières et ambiances sont toujours la quête du photographe nature. Même si je ne recherche pas les rencontres avec une grande proximité du sujet, la nature nous offre parfois des moments magiques où on peut se rentre compte de la puissance de cet animal emblématique de nos forêts.

Durant ma saison de brame, j’ai généralement trois ou quatre belles opportunités. Des rencontres fortes qui resteront gravées dans ma mémoire en attendant la saison suivante. Ce matin là, j’ai eu la chance de passer une heure avec ce cerf très actif qui ne cessait de bramer pour répondre à deux autres congénères. Le tout avec une grande proximité puisque le cerf était entre 20 et 40 m de moi. Une rencontre magique où j’ai pu réaliser près de 500 clichés avant que le cerf ne s’éloigne pour regagner sa remise … Ce cerf présente une tête bizarde avec probablement un accident au niveau d’un de ses pivots.  Un aspect naturaliste  qui vient renforcer cet instant privilégié.

coeur-brame-du-cerf-1

coeur-brame-du-cerf-2