Catégorie "Reportages: Espèces"

26 avril 2019  |  Aucun commentaire  |  

Les fourmis des bois sont des Hyménoptères sociaux … la vie des fourmis s’organise autour d’une fourmilière où l’organisation sociale est très complexe et s’articule autour de la vie et la reproduction de la reine. Les fourmis sont réparties en castes et chaque caste a une fonction propre dans la fourmilière.  Certaines fourmis sont ainsi responsables de la récolte de matériaux pour la construction du dôme de la fourmilière, d’autres rapportent de la nourriture (graines, arthropodes, vers, miellat de pucerons …), d’autres s’occupent des larves et des nymphes, d’autres s’occupent de la protection de la fourmilière … un univers fascinant !

 

fourmis des bois 03

 

fourmis des bois 01

 

fourmis des bois 04

 

fourmis des bois 02

 

fourmis des bois 06

 

fourmis des bois 05

Crapaud commun_01

Chaque année, dès la fin du mois de février, le crapaud commun (bufo bufo) sort de sont site d’hibernation terrestre… sous un tas de débris végétaux, une souche ou du sol. Immédiatement après sa sortie, les adultes prennent le chemin d’une une mare bocagère ou forestière ou encore d’un étang. Une migration sous haut danger puisque de nombreux crapauds périssent lors des traversées des routes !

Arrivé à destination dans la pièce d’eau, le crapaud commun entame sa phase de vie aquatique annuelle le temps de se reproduire. Les couples se forment rapidement parfois avant même de rejoindre l’eau ou directement dans l’eau. Le mâle, généralement plus petit, s’agrippe alors à une femelle avec ses membres antérieurs par les aisselles de la femelle. La pression est forte pour que celle ci ne puisse s’échapper

Crapaud commun_03

Crapaud commun_02

La compétition est rude chez les crapauds et certains mâles peuvent lutter durement pour obtenir les faveurs d’une femelle. Elle peut ainsi se retrouver prise en sandwich entre plusieurs mâles.

Crapaud commun_06

L’objectif est assez simple. Rester agrippé à la femelle fermement en attendant la fin de la maturation des œufs dans son abdomen. Le mâle se déplace alors parfois pendant plusieurs jours sur le dos de la femelle

Crapaud commun_04

 

Crapaud commun_07

Chez le crapaud, il n’y a pas d’accouplement proprement dit à savoir pas de pénétration puisque le mâle ne dispose pas d’organe sexuel externe. La fécondation   est externe. La femelle expulse ses œufs sous forme de deux chapelets correspondant aux deux ovaires et le mâle libère sa semence dans l’eau pour les féconder. Cette reproduction est dite ovipare et la femelle peut pondre entre 2000 et 6000 œufs.

 

Crapaud commun_10  

 

Crapaud commun_11

Crapaud commun_12

 

La ponte du crapaud commun s’effectue sous forme de chapelets contrairement aux grenouilles rousses qu’on peut observer à la même période dont la ponte est massive et globuleuse.

Crapaud commun_13

 

Le reproduction du crapaud commun suit celle des grenouilles rousses et il est parfois possible d’observer des tentatives d’accouplements interspécifiques. Evidemment ces accouplements ne pourront donner de descendance.

 

Crapaud commun_08

Crapaud commun_09

 

Une fois la reproduction terminée, les crapauds quittent la mare pour rejoindre leur vie terrestre. 

N’oublions pas que le crapaud commun est un allier du jardinier puisqu’il participe activement à la régulation de nombreux invertébrés pouvant causer des nuisances dans le jardin. 

Il est impératif de privilégier la présence de crapauds dans votre jardin plutôt que d’utiliser des pesticides nuisibles à l’environnement !

Crapaud commun_05

 

Toutes ces images subaquatiques ont été réalisées en milieu naturel sans l’utilisation d’aquarium !

16 octobre 2017  |  1 Commentaire  |  

22 minutes … c’est le temps qu’aura duré cette confrontation pour accéder au pouvoir de cette place de brame de l’ile Jura en Ecosse. Le secteur était convoité par deux cerfs qui possédaient chacun une harde de biches … le  massif 7 cors de la prairie et le gracieux 12 cors de la vallée tourbeuse voisine. Mais visiblement ce partage du pouvoir de convenait plus aux deux protagonistes !

 

combat cerf1

 

combat cerf3

 

combat cerf2

 

Ce combat s’est accompli en deux phases. Après s’être approché un peu trop près de la harde du 7 cors, le 12 lança les hostilités. Cette première joute dura 18 minutes durant laquelle le gros 7 fera trois tentatives de déstabilisation de son adversaire. Des esquives du 12 pour revenir au combat front contre front. A l’issue de cette séquence, les deux cerfs se séparent totalement épuisés pour retrouver leur harde. Le 12 en profita alors pour aller se souiller et ainsi probablement tenter de se rafraichir. Difficile de définir le vainqueur de cette bataille même si le 7 semblait avoir pris un léger avantage.

 

combat cerf6

 

combat cerf4

 

combat cerf5

 

La place de brame retrouvait son calme même si les deux cerfs bramaient quasi continuellement aux deux extrémités de la prairie. Puis 20 minutes plus tard, encore essoufflé, la langue pendante … le gros 7 voulait à nouveau en découdre. Après une confrontation de regards, les deux cerfs reprenaient le champ de bataille. Mais cette fois ci la lutte tourna court et, 4 minutes après le début, le 7 prenait la fuite probablement trop épuisé par la longue et épuisante première joute.

 

combat cerf7

 

Un grand moment naturaliste pour un passionné du cerf !

 

Chaque année, dès la fin février en forêt, l’heure des amours des grenouilles rousses (Rana temporaria) a sonné. Pendant seulement quelques jours, les grenouilles se rassemblent en grand nombre dans les petites mares forestières. Cette reproduction est qualifiée de brève et explosive ! Les couples se forment, le mâle agrippé à la femelle par les aisselles. La lutte pour perpétuer ses gènes est souvent rude et plusieurs mâles convoitent régulièrement une même femelle.  Les mâles du crapaud commun qui vont d’ici quelques jours également débuter leur reproduction  peuvent également s’inviter dans les ébats amoureux des grenouilles rousses … évidemment sans succès !

Une fois la ponte réalisée, les protagonistes regagnent la litière forestière pour y vivre une vie discrète durant tout le reste de l’année.

Grenouille rousse 4

Grenouille rousse 5

Grenouille rousse 6

Grenouille rousse 7

Grenouille rousse 8

Grenouille rousse 9

Grenouille rousse 10

Grenouille rousse 11

6 mars 2017  |  3 Commentaires  |  

Durant la période hivernale, mâles et femelles sont grégaires et peuvent vivre en groupes mixtes plus ou moins lâches, ce qui leur permet à la fois de mieux exploiter les ressources alimentaires mais aussi de se prémunir des prédateurs.

Début mars, après 3 mois de croissance, les nouveaux bois du brocard atteignent leur croissance définitive et les velours, alors plus vascularisés, tombent en se desséchant. C’est également la période où les mâles retrouvent des comportements territoriaux probablement dû à une remontée du taux de testostérone dans leur organisme.  Certes les plus jeunes ne sont pas encore définitivement exclus du territoire mais pour ce qui est des plus âgés, il est temps de marquer son territoire. Ce comportement se traduit par des grattis au sol et des frottis sur les jeunes arbres.

Le printemps est de retour !

chevreuil1

chevreuil2

chevreuil3

chevreuil4

chevreuil5