17 février 2021  |  1 Commentaire  |  

Perchée sur une branche en lisière de forêt, la buse variable est en poste pour guetter la prairie et les proies. Ce rapace diurne qui vit donc le jour se nourrit principalement de micro-mammifères et parfois d’amphibiens, reptiles et petits oiseaux. L’hiver, elle diversifie son régime alimentaire avec des vers de terre et des charognes qu’elle trouve dans la nature. 

 

Buse variable

11 février 2021  |  1 Commentaire  |  

L’hiver est rude ces derniers jours avec cette vague de froid soudaine sur le nord de la France. Les animaux souffrent et trouver de la nourriture devient crucial pour leur survie. Ces particulièrement le cas chez les passereaux qui passent alors leur temps à chercher de la nourriture souvent en groupe pour accroitre leur chance de survie.

Le chardonneret élégant ne déroge pas à la règle et cette quête donc lieu souvent à des altercations spectaculaires. Toujours aussi élégant ce chardonneret !

 

Chardonneret élégant

 

Chardonneret élégant 1

4 février 2021  |  2 Commentaires  |  

Avec son allure de « petit ours », le blaireau européen (Meles meles) est un mustélidé principalement forestier même si on peut également le croiser dans les haies bocagères. Le blaireau est un animal essentiellement nocturne et il se réfugie en journée dans une chambre  au fond de son  terrier.

La reproduction du blaireau a lieu généralement entre les mois de janvier et de mars. Les mâles partent en quête d’une femelle féconde tandis qu’une femelle peut se reproduire parfois avec plusieurs mâles de son clan.

La nature offre parfois de belle rencontre comme ici avec ce blaireau adulte qui rentrait tardivement au terrier. Pour un animal essentiellement nocturne, ces clichés ont été réalisés à 10h45 ! Une rencontre dès plus improbable qui s’explique surement par la période du rut.

 

Blaireau 1

 

blaireau 2

 

blaireau 4

26 janvier 2021  |  1 Commentaire  |  

En ce milieu d’hiver, les oiseaux sont déjà parés de leur plumage nuptial prêts aux futurs prémices printaniers de la reproduction. Dès à présent, le pic épeiche tambourine sur les troncs pour marquer son territoire et appeler une femelle.

 

Pic épeiche

20 janvier 2021  |  1 Commentaire  |  

Furtif, sans arrêt en mouvement, ce petit passereau insectivore se déplace l’hiver en bande dans les sous bois forestiers. Il affectionne particulièrement les buissons de houx où il y trouve le gîte et le couvert. Ce petit oiseau pesant pas plus de 5 grammes se distingue de son cousin le roitelet huppé par son petit masque noir et sa calotte dès plus colorée. 

 

roitelet triple bandeau