30 mars 2022  |  2 Commentaires  |  

Le faisan de Colchide est une espèce commune de nos campagnes. Il occupe une grande diversité de biotope hormis les forêts denses. Au printemps, les mâles marquent leur territoire avec ses vocalises si caractéristiques et n’hésitent pas à se battre avec des rivaux si ceux ci veulent convoiter une femelle. Le mâle est polygame et peut constituer un harem de femelles.

Mais saviez vous que cette espèce est d’origine asiatique et a été introduite en Europe à de nombreuses reprises suites aux pratiques cynégétiques. Dans les territoires où la population est gérée sans excès par l’Homme, les populations s’installent et se reproduisent normalement. Par contre sur d’autres espaces, les effectifs sont alimentés chaque année par des lâchers d’individus d’élevage … ce qui pose à mon sens fort probablement des problèmes génétiques au niveau des populations.

 

CS219653

 

CS219291

 

CS219297

18 mars 2022  |  Aucun commentaire  |  

Nul besoin d’aller au bout du monde pour observer une gazelle bondissant au crépuscule. La nature à nos portes nous offre de belles rencontres naturalistes … il suffit d’ouvrir les yeux !

 

CS216167

4 mars 2022  |  1 Commentaire  |  

Il faut toujours avoir les yeux qui trainent quand on se promène en forêt … certes on peut y rencontrer des espèces animales mais parfois c’est à nos pieds que la nature nous offre de belles surprises. 

Un hêtre, une racine affleurante érodée par les intempéries qui laisse apparaitre un  graphisme des noeuds du bois. Ensuite, c’est à notre oeil d’humain de laisser place à notre imaginaire.

 CS212653bis

 

21 février 2022  |  Aucun commentaire  |  

21 février … après une sortie matinale infructueuse sur un secteur régulier, je décide de me rendre sur une autre partie de la forêt en quête de cerf mulet. 13h 00, je m’installe à l’affût contre un arbre dans la jeune hêtraie … l’attente ne sera pas longue puisque je vois apparaitre une silhouette remontant la parcelle au travers des arbres … pas de bois sur la tête mais pourtant il ne s’agit pas d’une biche … un cerf mulet ? … il se rapproche progressivement et je distingue alors ses velours fraichement poussés … 21 février et déjà bien avancé dans la repousse … il continue son approche paisiblement quand je vois qu’il est suivi d’un autre cerf lui mulet, d’un beau douze et d’un jeune cerf. Ils s’éloigneront progressivement avant d’aller se coucher dans la hêtraie. Je resterais avec eux ainsi plus de deux heures à 60 m à attendre qu’ils se relèvent pour repartir en quête de nourriture. Des ramasseurs de mue arriveront ensuite mettant fin à cette belle après midi dans l’intimité de la vie des cerfs. 

Comme chaque hiver, les cerfs perdent leur bois pour finir un cycle de vie. Généralement ce sont les cerfs les plus âgés qui perdent leur bois. Après une rapide cicatrisation, une nouvelle membrane apparait puis débute la repousse même de la nouvelle ramure jusqu’à 5cm par semaine …  

A bientôt j’espère pour une nouvelle rencontre et suivre l’évolution de sa future ramure.

 

CS211774

10 février 2022  |  1 Commentaire  |  

Voici un passereau Fringillidés dès plus atypique avec son robuste bec à la puissance démesurée et une pression allant jusqu’à 45 kg. Le grosbec casse noyaux ne passe pas inaperçu quand il arrive à la mangeoire mais hors cette période hivernale, il se caractérise par une grande discrétion … toujours dans la canopée des forêts et trahi par son cri quand on l’a mémorisé. Un passereau fascinant à photographier !

 

CS210729