6 février 2013  |  3 Commentaires  |  

Le grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) porte bien son nom ! La puissance de son bec lui permet d’exercer une pression allant jusqu’à 45 kg et ainsi éclater les noyaux pour y prélever les amandes. Oiseau forestier farouche et discrêt le reste de l’année, l’hiver, les grosbecs peuvent se rassembler en troupes de taille variable et sillonnent les campagnes (vergers et jardins) en quête de nourriture. Certains hiver, les populations sédentaires se retrouvent renforcées par l’arrivée massive d’individus  venues des régions plus nordiques.

3 commentaires

  1. Superbe prise ! J’aimerai bien un jour voir cet oiseau !

  2. deval jean claude dit :

    fin fevrier j’en ai 11 qui sont arrivés et là tous les jours ils font bon menage avec les autres je donne 50 kgs chaque hiver de graines de tournesol resultat : sitelle, chardonneret, mesange, verdier, rouge-gorge, moineau, huppé, merle, tourterelle, etc…etc… un vrai plaisir a regarder en dejeunant (2 cabanes cote à cote avec 2 entrées chacune pour éviter les disputes)

Ajouter un commentaire