Catégorie "News"

1 décembre 2018  |  Aucun commentaire  |  

A l’occasion de l’approche des fêtes de fin d’année, je vous propose une sélection d’images pour un calendrier de l’avent … très nature …

Acte I – Le saut de l’écureuil roux Dans une ambiance automnale

Ecureuil saut

 

27 novembre 2018  |  Aucun commentaire  |  

Très beau corvidé malheureusement aussi  mal aimé, la pie bavarde présente un plumage blanc et noir avec des nuances de reflets bleus violacés. Souvent bruyante, grégaire l’hiver, la pie affectionne les habitats ouverts que ce soit des prairies, le bocage, des bosquets mais aussi les jardins. Omnivore, la pie est avant tout une espèce opportuniste selon la disponibilité alimentaire et les saisons (insectes, baies, graines, charognes …). 

 

pie bavarde

20 novembre 2018  |  2 Commentaires  |  

L’automne est là … après une explosion de couleurs et d’ambiances féeriques, les futaies ont perdu de leur splendeur … passées du vert au jaune puis au orange-rouge, les feuilles recouvrent désormais le sol en attendant le printemps et la future génération.

La feuille fonctionne comme un capteur solaire c’est à dire qu’elle transforme la lumière du soleil en énergie pour l’arbre sous forme de glucides … la photosynthèse. A l’automne avec la diminution de la photopériode et des températures, la photosynthèse cesse. L’arbre va alors secréter un bouchon de liège qui va venir obstruer les vaisseaux de la feuilles à sa base. La sève est alors bloquée !  La chlorophylle se dégrade et la feuille se dessèche et prends des couleurs chaudes grâce aux pigments jaunes et rouges. Puis un coup de vent, une première gelée et les feuilles tombent au sol. L’arbre rentre alors dans une phase de vie ralentie …

Mais les feuilles  ne sont pas pour autant perdues pour arbres car après avoir été décomposées par la microfaune du sol, les feuilles libèrent des sels minéraux qui vont servir d’engrais naturel à l’arbre et lui permettre d’engendrer une nouvelle génération de feuilles. 

 

forêt automne

5 novembre 2018  |  Aucun commentaire  |  

Le plus souvent observé en chasse à sillonner à basse altitude la végétation, le busard Saint martin (Circus cyaneus) affectionne les plaines agricoles et landes pour se reproduire. Connu pour fuir les milieux forestiers, il trouve pourtant en forêt et plus particulièrement dans des parcelles de régénérations des conditions propices à sa nidification.

 

Busard saint martin 2 

25 octobre 2018  |  2 Commentaires  |  

La nuit vient de tomber quand, sur le chemin du retour,  une silhouette se dessine dans le ciel en feu … une apparition féerique …

 

Cerf contrejour