Catégorie "News"

16 avril 2012  |  4 Commentaires  |  

Sale temps sur le marais ! Le printemps s’installe progressivement avec les derniers assauts de l’hiver. Les couches d’air sont très instables avec de forts contrastes thermiques donnant lieu à de violentes averses et orages. Des conditions météorologiques très particulières qui offrent  des ambiances atypiques tantôt ténébreuses, parfois ensoleillées. L’occasion rêvée d’aller à la rencontres des hôtes du marais.

 

 

7 avril 2012  |  Aucun commentaire  |  

Le lézard des murailles (Podarcis muralis) est comme tous les reptiles un organisme ectotherme à savoir un animal à sang froid. La température de son corps dépend donc de la température extérieure. Le matin, on peut facilement l’observer prendre un bain de soleil afin que sa température corporelle atteigne l’optimum thermique pour le bon fonctionnement de son métabolisme. Les murs et les pierriers constituent un habitat idéal pour le lézard avec des zones de refuges, une nourriture abondante (insectes), un site de ponte adéquat et de nombreuses zones pour thermoréguler sa température corporelle.

2 avril 2012  |  Aucun commentaire  |  

Hôte de nos campagnes, le corbeau freux se distingue de la corneille noire par son bec massif blanc à sa base, sa gorge proéminente et des reflets violets et bleuâtres sur son plumage.  Migrateur partiel dans les régions tempérées, dès mars, les couples rejoignent en colonie le site de nidification situé  à la cîme des arbres. Très bruyants, les adultes réalisent d’incessants aller-retour entre les nids et les prairies et cultures adjacentes en quête de nourriture (graines, insectes, vers de terre, campagnol). Même si le corbeau freux prélèvent quelques semences, de part son rôle écologique de régulateur, il ne mérite pas sa mauvaise réputation et son statut d’espèce nuisible !

 

26 mars 2012  |  1 Commentaire  |  

En ce début de printemps, les sous bois sont encore très lumineux en attendant le débourrement des feuilles. Les ambiances y sont douces et feutrées. Les sangliers retrouvent leur quiétude et s’attardent dans les clairières en quête des derniers fruits tombés à l’automne passé (faînes et glands).

 

19 mars 2012  |  1 Commentaire  |  

 

Avec les prémices du printemps, les premières fleurs s’épanouissent sur les talus et en sous bois. La violette (Viola odorata) avec son parfum envoûtant apporte une note de douceur. Cette petite fleur pousse généralement sur des sols neutres ou calcaires, bien drainés et humifères. La violette est notamment beaucoup utilisée en phytothérapie, en parfumerie et en cuisine mais il reste indispensable de la préserver et d’éviter de la ceuillir lors de nos escapades printanières.