Tag "Pic forêt"

8 mars 2021  |  Aucun commentaire  |  

Comme un rituel … chaque soir … vers 17h55 … de légers tapotements sourds sur un tronc accompagnés de cri « kouic ouic ouic ouic » annonce l’arrivée du pic noir. Après quelques minutes, l’adulte se rapproche sur un tronc proche de sa loge nocturne. Quelques appels caractéristiques puis il s’envol pour rejoindre la loge … 18 h … fin de séance !

Le pic noir est le plus grand des Picidés de France. Pendant très longtemps rare en France et cantonné principalement aux régions de montagnes … le pic noir a recolonisé le territoire et est présent dans de nombreux massifs forestiers de plaines.

Dès janvier,  les grandes futaies s’animent avec les appels et parades  du pic noir. Il faudra cependant attendre la fin juin pour voir s’envoler la nouvelle génération.

 

Pic noir

 

 

26 janvier 2021  |  1 Commentaire  |  

En ce milieu d’hiver, les oiseaux sont déjà parés de leur plumage nuptial prêts aux futurs prémices printaniers de la reproduction. Dès à présent, le pic épeiche tambourine sur les troncs pour marquer son territoire et appeler une femelle.

 

Pic épeiche

4 juin 2020  |  Aucun commentaire  |  

Il y a encore une soixantaine d’année, le plus grand des pics actuels des forêts de plaine se faisait encore rare mais depuis le pic noir, espèce d’origine montagnarde, a colonisé l’ensemble du territoire et est devenu une espèce commune, Relativement discret, sa présence est souvent trahi par son chant. Le pic noir affectionne particulièrement les grandes futaies mais aussi les vieilles parcelles de conifères.

 

pic noir 1

 

Pic noir 2

 

14 juin 2017  |  1 Commentaire  |  

Le pic vert (Picus viridis) est un des plus grand pic de nos régions après évidemment le pic noir. Il affectionne particulièrement les milieux forestiers avec des ouvertures même si on peut également le rencontrer dans le bocage. Comme tous les picidés, le pic vert est une espèce cavernicole à savoir qu’il niche dans des cavités qu’il creuse lui même dans les arbres.

Le pic vert nourrit ses jeunes par un processus de régurgitation de la nourriture contrairement au pic épeiche par exemple qui ramène aux jeunes des insectes.

pic vert2

pic vert3

Au moment de la fin de l’élevage des jeunes, pour inciter les jeunes à quitter le nid, l’adulte s’approche du nid comme s’il allait nourrir le jeune. Puis il s’éloigne de quelques centimètres. L’appel de la nourriture est alors  trop fort pour le jeune qui finit par sortir du trou pour rejoindre le tronc et une branche voisine. Une sortie périlleuse donc puisque le jeune ne sait pas encore totalement voler !

 Les parents s’occuperont encore pendant quelques jours des jeunes avant leur émancipation définitive.

pic vert4

pic vert5

pic vert6

pic vert7