Tag "Rut du chevreuil"

31 juillet 2020  |  1 Commentaire  |  

L’été bat son plein … c’est la période du rut du chevreuil. Cette période cruciale pour l’espèce se déroule en France entre le 15 juillet et le 15 aout. Les mâles parcourant leur territoire en quête d’une femelle féconde. Cette période est d’autant plus cruciale que la chevrette n’a qu’un seul pic d’ovulation par an et que celui ci ne dure que 36 heures. Le mâle reste donc avec elle pendant cette période et s’accouple régulièrement. Il est donc impératif que la chevrette soit fécondée pour assurer le renouvellement de la population.

En cette fin juillet, les chevreuils restent à couvert pour rechercher la fraicheur. Ces conditions rendent plus difficiles l’observation de telle scène de vie et encore plus de pouvoir l’immortaliser.

 

chevreuil accouplement

6 août 2015  |  4 Commentaires  |  

Au coeur de l’été entre le 15 juillet et le 15 août, le chevreuil (capreolus capreolus) rentre en phase de rut. Les brocards parcourent activement leur territoire en quête de femelles réceptives. La période de chaleur de la chevrette ne dure que 1 à 2 jours. Pendant ce temps, le mâle reste en compagnie de la femelle pour s’accoupler régulièrement. Le brocard ne cesse de poursuivre la chevrette, humant les effluves de celle-ci, la stimulant en posant sa tête sur sa croupe. Les deux partenaires tournent l’un autour de l’autre formant des ronds de sorcières jusqu’au moment où la chevrette accepte l’accouplement.

 

chevreuil rut 1

 

chevreuil rut 2

 

chevreuil rut 3

 

chevreuil rut 4

9 septembre 2012  |  2 Commentaires  |  

Au coeur de l’été entre le 15 juillet et le 15 août, le chevreuil (capreolus capreolus) rentre en phase de rut. Les brocards parcourrent activement leur territoire en quête de femelles réceptives. La période de chaleur de la chevrette ne dure que 1 à 2 jours. Pendant ce temps, le mâle reste en compagnie de la femelle pour s’accoupler régulièrement. Le brocard ne cesse de poursuivre la chevrette, humant les effluves de celle-ci, la stimulant en posant sa tête sur sa croupe. Les deux partenaires tournent l’un autour de l’autre formant des ronds de sorcières jusqu’au moment où la chevrette accepte l’accouplement.