30 août 2018  |  Aucun commentaire  |  

Il y a encore quelques années, le plus grand de nos pics, le pic noir (Dryocopus martius), était encore très rare en France … les populations étaient concentrées dans les régions montagneuses. Aujourd’hui, après un processus de colonisation naturelle, le pic noir se rencontre dans la la plupart des massifs forestiers de plaine. Il affectionne particulièrement les vieilles hêtraies mais un pin peut aussi lui servir pour creuser sa cavité de reproduction. En cette fin d’été, les jeunes sont encore en compagnie des adultes et lors de leur activité  de quête de nourriture, il est possible d’observer des interactions.

 

pic noir

Ajouter un commentaire